Favoriser l’achat local, c’est bon pour notre santé, celle de notre société et de notre planète.

 

On peut favoriser l’achat local dans ses choix de consommation alimentaire sans se concentrer sur chaque ingrédient pris séparément, mais bien en appréciant la valeur ajoutée des produits transformés ici. Car nos entreprises innovantes nous font vivre l’achat local par la découverte d’un terroir, d’un savoir-faire unique ou même d’une recette reflétant le métissage de sa communauté.

Compte tenu de notre climat et de notre géographie, le kilométrage alimentaire n’est qu’un des critères pouvant caractériser un produit local, afin d’y inclure les aliments transformés ici. Car si les impacts sur l’environnement et sur la santé demeurent au cœur des préoccupations de nos transformateurs locaux, le développement d’une filière alimentaire innovante, durable et florissante est une priorité.

Tout est bon dans l’achat local

 

La tendance à manger local, de plus en plus de Québécois l’ont adoptée et contrairement à la croyance populaire, ce ne sont pas seulement les jeunes qui privilégient ces achats, mais aussi les personnes âgées de 65 ans et plus, avec un taux de 77 %, selon l’Observatoire de la consommation responsable de l’UQAM.

Peu importe quel type de locavore vous choisissez d’être, les bienfaits de cette philosophie de consommation sont grands. Par exemple, soutenir les produits locaux dynamise l’économie régionale en stimulant la production et la création d’emplois. Selon le MAPAQ, une augmentation de 30 $ par an par consommateur en produits québécois injecterait un milliard de dollars supplémentaires dans l’économie québécoise en cinq ans.

Une communauté en santé

 

L’achat local solidifie aussi les liens communautaires, car la relation directe avec les producteurs et transformateurs d’aliments active la confiance et la satisfaction. Ce lien permet de connaître les pratiques de culture, d’élevage et de transformation, et contribue à influencer l’offre pour une plus grande variété de produits locaux. Cette diversité alimentaire favorise la santé publique tout en préservant le patrimoine culinaire et le savoir-faire des agriculteurs, artisans et transformateurs d’ici.

Aussi, le transport local des aliments réduit les émissions de gaz à effet de serre tout en donnant accès à des produits frais, récoltés à maturité. Les fraises ou les laitues du Québec sont généralement plus goûteuses et vitaminées que les importations, car il ne s’écoule souvent que quelques heures entre leur cueillette et votre assiette.

À l’épicerie et plus loin encore

 

Manger local est de plus en plus accessible. En plus des marchés publics et de plusieurs supermarchés qui identifient les produits d’ici, le programme Aliments du Québec au menu encourage également les restaurants, les écoles, les hôtels et les hôpitaux à privilégier les produits locaux.

Et le prix des produits locaux est souvent similaire, voire moins élevé que celui des produits étrangers en raison de distances de transport plus courtes. Les épiceries sont ouvertes à la diversification de leurs offres en fonction de la demande des clients, donc n’hésitez pas à leur faire part de vos préférences pour plus de choix locaux.

Local à l’année

 

Acheter local ne se limite pas aux fruits et légumes de saison, bien que ce soit un plaisir à redécouvrir que de vivre au gré des saisons. Les producteurs et transformateurs proposent une variété de produits tout au long de l’année, disponibles dans les épiceries et les entreprises serricoles.

De plus en plus, les services d’épicerie en ligne offrent des produits frais du terroir, emballés sous vide ou surgelés, y compris viandes, poissons et fruits de mer. Les produits certifiés Aliments du Québec et Aliments préparés au Québec sont également disponibles toute l’année dans les supermarchés.

Bref, manger local, est une si belle façon de mettre le Québec sur la nappe !

Sources :

* Cet article a été rédigé dans le cadre du Programme de développement des marchés bioalimentaires (PDMB). Ce programme, financé par le MAPAQ, vise à supporter les transformateurs alimentaires dans la val


Nos Derniers Articles

Pour un Québec bien dans son assiette

Autre

L’innovation au menu

Autre

Les cafés torréfiés au Québec invitent au voyage

Café

Retour au répertoire

Politique de confidentialité et utilisation des fichiers témoins (cookies)

À Table Québec utilise les fichiers témoins sur l'ensemble de son site afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur. Apprenez-en plus sur notre utilisation des fichiers témoins et notre politique de confidentialité ici. En continuant l'utilisation de notre site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre utilisation des fichiers témoins.