Le Québec est un acteur majeur de l’aviculture avec plus de 40% de la production canadienne de canards de Pékin. La réputation de notre savoir-faire, de l’élevage fortement contrôlée des producteurs de canard québécois à la transformation innovante, a depuis longtemps migré hors de nos frontières, par exemple en Asie, où ce tendre volatil est bien ancré dans la cuisine du quotidien.

Le trio de pointe

 

Les producteurs de canards du Québec se spécialisent dans trois principales espèces de palmipèdes :

  • Le canard mulard, hybride de canard de Barbarie et de cane de Pékin, bien connu pour son foie gras, ses magrets bien dodus et les savoureux confits qu’il permet.
  • Le canard de Pékin, originaire de Chine, est le favori des chefs asiatiques pour sa viande très goûteuse et pour les délicieux œufs de ses canes.
  • Le canard de Barbarie, domestiqué à partir d’un canard sauvage américain, offre une chair fine, savoureuse et très maigre… même s’il donne un foie gras exceptionnel.

Un accent bien de chez nous

 

Le canard élevé et transformé au Québec offre une fraîcheur inégalée, une viande de qualité élevée dans le respect des normes d’éthique animale.

Élevés, transformés et transportés avec le souci de limiter l’empreinte environnementale, dans des installations régulièrement contrôlées pour garantir la salubrité, nos canards sont traités avec soin.

C’est cette proximité et cette qualité qui font toute la différence à l’épicerie et dans l’assiette !

Un vrai bon gras

 

Avec seulement 6 g de matières grasses par 100 g, le canard offre une chair aussi maigre que le poulet, riche en protéines et en nutriments, il s’impose comme un choix nutritif, sain et savoureux. Sa graisse étant principalement constituée de gras monoinsaturés ( oméga-9), elle s’avère bénéfique pour la santé cardiovasculaire. Et comme elle est essentiellement stockée sous la peau et que lorsque vous retirez celle-ci, plus de 60 % de sa teneur en matières grasses disparaît, vous contrôlez facilement votre consommation de gras.

Artiste de l’antigaspillage

 
  1. Après la cuisson, prélevez la graisse et gardez-la au froid. Stable à températures élevées et inoxydable, elle est idéale pour ajouter de la saveur à vos sautés, fritures et grillades.
  2. Faites bouillir la peau et les os avec quelques aromates (feuilles de laurier, thym ou autres) pour produire un bouillon ou un fond des plus goûteux

Si le canard est le roi de tous les palais lors de grandes occasions festives, imaginez le plaisir qu’il peut propager au quotidien !

Sources :

* Cet article a été rédigé dans le cadre du Programme de développement des marchés bioalimentaires (PDMB). Ce programme, financé par le MAPAQ, vise à supporter les transformateurs alimentaires dans la valorisation et la commercialisation de leurs produits. Cliquez ici pour en savoir plus.

 


Nos Derniers Articles

Pour un Québec bien dans son assiette

Autre

L’innovation au menu

Autre

Les cafés torréfiés au Québec invitent au voyage

Café

Retour au répertoire

Politique de confidentialité et utilisation des fichiers témoins (cookies)

À Table Québec utilise les fichiers témoins sur l'ensemble de son site afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur. Apprenez-en plus sur notre utilisation des fichiers témoins et notre politique de confidentialité ici. En continuant l'utilisation de notre site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre utilisation des fichiers témoins.