Au Québec, le marché du café a connu une transformation majeure au cours des deux dernières décennies, avec l’émergence de plus de 120 torréfacteurs, dont la moitié sont apparus récemment.

Ces micros-torréfacteurs passionnés, actifs maintenant au-delà des grandes villes et en ligne, proposent des cafés spécialisés de haute qualité et communiquent leur amour des arômes à une communauté en forte expansion.

Choisir le Qcafé

 

Les torréfacteurs québécois assurent qualité et fraîcheur avec des petits lots dont ils connaissent l’exacte provenance. Leur savoir-faire se démarque par des cafés variés et des assemblages uniques, adaptés aux goûts locaux.

Ils privilégient des pratiques responsables, soutiennent l’équité sociale et environnementale et proposent des produits abordables. Accessibles en magasin et en ligne, ces passionnés aiment nous guider dans l’univers du café.

Survolez les vagues

 

La consommation de café en Amérique du Nord a évolué en quatre vagues distinctes : la commodité, l’espresso, le café de spécialité et le consommateur expert. La 1re vague était dominée par de grandes marques internationales au goût très standardisé, tandis que lors de la 2e, on a vu émerger des chaînes de torréfaction offrant l’espresso. Depuis 20 ans, la 3e vague est marquée par un intérêt pour les cafés de spécialité (origines précises, recettes signatures, etc.) et la 4e met l’accent sur l’expertise des consommateurs qui deviennent de véritables baristas maison.

Ça va chauffer!

 

Les pays producteurs de café, situés en Amérique latine, en Afrique et en Asie, cultivent principalement deux variétés : l’Arabica, riche en arômes, et le Robusta, plus corsé et caféiné.

La torréfaction des grains de café, ce processus crucial qui transforme les grains verts sans saveur distinctive en grains aromatiques et colorés, varie selon chaque torréfacteur. Ils mélangent les variétés pour créer des recettes uniques adaptées à nos préférences, car ils savent développer les qualités du café selon les équipements spécialisés dont ils disposent et surtout, leur fine sensibilité aux transformations des grains. En grillant doucement et avec une surveillance constante pour éviter de brûler, ceux-ci subissent des changements physiques et chimiques, comme la perte d’eau, une modification des composantes et un changement de couleur. Après la torréfaction, un refroidissement rapide est essentiel pour sceller les arômes.

On peut résumer la torréfaction en 3 variétés : la torréfaction légère donne des cafés élégants aux notes fruitées, tandis que la torréfaction intermédiaire offre des profils plus doux et ronds, et la torréfaction foncée produit des cafés plus intenses avec des notes de chocolat et de caramel.

Maintenant, question de bien réfléchir à tout ça, une pause-café s’impose !

Sources :

* Cet article a été rédigé dans le cadre du Programme de développement des marchés bioalimentaires (PDMB). Ce programme, financé par le MAPAQ, vise à supporter les transformateurs alimentaires dans la valorisation et la commercialisation de leurs produits. Cliquez ici pour en savoir plus.

 


Nos Derniers Articles

Pour un Québec bien dans son assiette

Autre

L’innovation au menu

Autre

Les cafés torréfiés au Québec invitent au voyage

Café

Retour au répertoire

Politique de confidentialité et utilisation des fichiers témoins (cookies)

À Table Québec utilise les fichiers témoins sur l'ensemble de son site afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur. Apprenez-en plus sur notre utilisation des fichiers témoins et notre politique de confidentialité ici. En continuant l'utilisation de notre site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre utilisation des fichiers témoins.